Le voyage parisien a été expéditif, départ de chez moi vers 13 heures, arrivée Paris vers 17 heures

Pas vraiment la bonne heure, vu la circulation, trouver la rue de Clichy ou se trouve le Casino de Paris est surtout trouver une place pour la voiture

J'ai juste pu faire des photos de l'église de la trinité, juste en bas de la rue de Clichy

La première église de la trinité en bois polychrome est édifiée en 1852 rue de Clichy, à l'emplacement du  second Tivoli

(aujourd'hui occupé, entre autres, par le Casino de Paris).

Son transfert, quelques centaines de mètres plus bas en lieu et place du restaurant La Grande Pinte, est décidé par le baron Haussmann dans le cadre des transformations de Paris sous le Second Empire voulues par l'empereur Napoléon III. Les travaux commencent en 1861 et s'achèvent en 1867. Théodore Ballu en est l'architecte. Conçue pour être vue depuis l'Opéra de Paris, elle passe pour avoir été très économique malgré le luxe des décorations — un peu moins de 4 millions de francs de l'époque. Le bâtiment n'en est pas moins impressionnant avec ses 90 m de long, 34 m de large, 30 m de hauteur et son clocher qui culmine à 65 m de hauteur.

P1110589

L'édifice est construit au-dessus d'un petit square dessiné par Jean-Charles Alphand. Sa façade richement décorée est inspirée de la Renaissance italienne, avec des niches comme à Saint-Jean de Latran, des frontons et des pilastres. Les décors et les statues illustrent le mystère de la Sainte Trinité et les pères de l'Église qui ont défendu ce dogme. En haut de la façade sont représentées les quatre vertus cardinales et autour du clocher en forme de beffroi, influencé par la Renaissance française, les symboles des quatre Évangélistes.

P1110590

 
En contrebas, c'est la symbolique du chiffre trois qui domine : trois fontaines à triple vasque, surmontées de trois statues illustrant les trois vertus théologales. En 2001 ont été placées devant les vasques une série d'œuvres picturales de grande taille (représentant les jeux du cirque dans la Rome antique). Elles ont été exécutées selon le style de Jean Dubuffet. Des élèves des écoles d'art plastique proches ont contribué à leur exécution. Elles ont été disposées sur des installations tubulaires, qui, à dessein, font comme un écho à l'architecture externe du Centre Georges Pompidou Elles servent tout à la fois à la mise en valeur populaire de l'art contemporain et de barrières protectrices des bassins, profonds et animés de dangereux tourbillons (pour éviter notamment que des enfants ne tombent à l'eau). Il y fut observé, de plus, la présence de mollusques dont le contact pouvait provoquer des irritations cutanées

P1110591

Les photos sont de moi, les renseignements de Google

Je ne suis pas croyante, je ne pratique pas, mais je suis toujours attiré par les églises, aller comprendre pourquoi ?